L’énergie nucléaire et l’environnement

Comment les choix du Canada en matière d’énergie se répercutent-ils sur l’environnement?

Dans tous les pays, les gouvernements font des choix concernant le « portefeuille énergétique » à utiliser pour produire l’électricité. Ce portefeuille consiste en une combinaison de sources d’énergie :

  • des hydrocarbures (« combustibles fossiles »), comme le mazout, le charbon et le gaz naturel;
  • des sources renouvelables, comme l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique;
  • l’énergie nucléaire.

En choisissant parmi ces trois types de sources, les gouvernements et les compagnies d’électricité doivent prendre en compte leurs effets environnementaux :

  • La source d’énergie envisagée causera-t-elle des dommages à l’habitat naturel des végétaux et des animaux?
  • Accaparera-t-elle des terrains que la faune ou la flore pourraient occuper?
  • Est-elle une cause du changement climatique?

La filière nucléaire cause-t-elle des dommages à l’environnement?

Les effets des activités de la filière nucléaire sur l’environnement ont suscité trois grandes préoccupations chez les citoyens.

Effets sur les lacs

Les centrales nucléaires utilisent beaucoup d’eau. Les poissons pouvaient rester piégés dans le canal d’amenée des premières centrales nucléaires, mais la conception des centrales modernes permet d’éviter ce problème. De plus, les centrales nucléaires réchauffent l’eau, ce qui fait craindre que l’eau rejetée puisse être trop chaude pour les poissons et les végétaux aquatiques. On refroidit maintenant l’eau avant de la rejeter dans le lac.

Tritium

Les centrales nucléaires émettent du tritium radioactif, qui est dangereux en grandes quantités. Cependant, les quantités rejetées dans l’air et dans l’eau se situent bien en deçà des limites de sécurité – généralement tout au plus à 1 % de la quantité autorisée par l’organisme indépendant de réglementation nucléaire au Canada. Même à la quantité maximale de tritium admissible dans l’eau, le rayonnement serait de 20 à 30 fois inférieur au niveau de rayonnement naturel émis par le sol, le Soleil et les étoiles.

Superficie au sol

En proportion de la quantité d’électricité produite, les centrales nucléaires de même que les mines et les usines de concentration d’uranium occupent une plus petite superficie au sol que pratiquement toute autre filière de production.

Cette situation s’explique par le fait qu’une faible quantité d’uranium permet de produire beaucoup d’énergie. Pour assurer toute la production mondiale d’électricité, une superficie équivalente au territoire de la Nouvelle-Écosse suffirait pour l’énergie nucléaire. Pour produire la même quantité d’énergie, il faudrait couvrir de panneaux solaires un territoire plus grand que l’Alberta ou d’éoliennes un territoire de la taille du Québec.

Required-land-use-to-supply-global-electricity

L’énergie nucléaire est-elle une cause du changement climatique?

Le changement climatique est attribuable à l’émission des gaz à effet de serre (GES). C’est pourquoi les choix intelligents concernant le portefeuille énergétique doivent prendre en compte la quantité de GES émis par chaque mode de production.

Cette quantité est associée au cycle du combustible dans son ensemble – les gaz émis non seulement à l’étape de la production de l’électricité, mais aussi au moment de la construction des centrales et de la fabrication des équipements ainsi que de l’extraction minière et du transport.

  • Les combustibles fossiles émettent de grandes quantités de dioxyde de carbone (CO2), qui est un gaz à effet de serre.
  • Les filières d’énergie renouvelable n’émettent pas directement de gaz à effet de serre, mais elles utilisent beaucoup d’équipements pour produire peu d’électricité. La filière hydraulique est la source d’énergie renouvelable la plus propre.
  • La filière nucléaire n’émet pas de gaz à effet de serre à l’étape de la production d’électricité. Elle en émet toutefois au moment de la construction des centrales et de l’extraction de l’uranium. Dans l’ensemble, les émissions du nucléaire sont très similaires à celles des filières d’énergie renouvelable et nettement moins élevées que celles des hydrocarbures.
Carbon-emissions-per-kWh.png

Sources : 

Association nucléaire canadienne, https://cna.ca/fr/.