Argentine, Roumanie, Corée du Sud et Chine

Argentine

En 1975, le Canada et son réacteur CANDU ont continué leur incursion sur le marché mondial des réacteurs nucléaires avec la mise en chantier de la centrale CANDU Embalse, située à Cordoba, en Argentine. Propriété de Nucleoeléctrica Argentina Sociedad Anόnima (NASA) qui l’exploite, cette centrale a commencé son exploitation commerciale en janvier 1984. En plus d’alimenter l’Argentine en électricité, Embalse est utilisée pour produire du cobalt 60, radio-isotope utilisé dans des applications médicales et industrielles. Elle permet donc aux Argentins de disposer de leur propre approvisionnement local en radio-isotopes au lieu de dépendre des marchés étrangers.

Embalse
Embalse.

Corée du Sud

En 1976, la centrale Wolsong fut mise en chantier en Corée du Sud; il s’agissait de la première exportation du réacteur canadien de troisième génération en Asie. Depuis, la Corée du Sud a ajouté trois autres réacteurs CANDU à son installation de Wolsong. Les centrales CANDU appartiennent à la Korean Electrical Power Company, qui en assure l’exploitation. Les tranches 2, 3 et 4 ont été conçues et construites à l’aide d’outils de génie électronique intégrés à la fine pointe, notamment des systèmes de conception et de dessin assistés par ordinateur (CDAO) et Integrated Electrical Control (IntEC), outil logiciel mis au point par Énergie atomique du Canada limitée pour faciliter la conception et l’installation du câblage et de la filerie.

Wolsong
Wolsong.

Roumanie

La centrale nucléaire Cernavoda 1 située en Roumanie, qui est entrée en service en 1997, a été la première centrale CANDU en Europe. Elle répond à environ 9 % des besoins en électricité du pays, lui permettant ainsi d’économiser chaque année des millions de dollars en importations de pétrole. Le service public nucléaire roumain, Societatea Nationala Nuclearelectrica, en est le propriétaire-exploitant. Comme Énergie atomique du Canada limitée a également transféré à la Roumanie sa technologie CANDU concernant le combustible et l’eau lourde, les Roumains peuvent fabriquer sur place les grappes de combustible et l’eau lourde pour le modérateur et le caloporteur. Une deuxième centrale nucléaire CANDU, Cernavoda 2, a commencé à produire de l’électricité en 2007.

Cernavoda 1
Cernavoda 1.
Cernavoda 1
Cernavoda 2.

Chine

Le projet CANDU de Qinshan Phase III a été réalisé dans le comté de Hayian, dans la province de Zhejiang, en Chine. La centrale appartient à la Third Nuclear Power Company Ltd., qui en assure l’exploitation. Elle comporte deux réacteurs CANDU de 750 MW. Qinshan 4 est entrée en service en 2002 et Qinshan 5, en 2003. Les réacteurs ont été construits à l’aide d’outils informatiques et de génie à la fine pointe, notamment des systèmes de conception et de dessin assistés par ordinateur (CDAO) en 3-D permettant aux constructeurs de visualiser et d’animer les étapes de la construction afin d’établir un calendrier optimal avant la mise en chantier. Grâce au recours à la CDAO et à d’autres logiciels, l’équipe a terminé à l’avance Qinshan Phase III sans dépassement de coûts.

Qinshan
Phase III du projet de Qinshan.
Qinshan
Phase III du projet de Qinshan.
Qinshan
Phase III du projet de Qinshan.

Tous les réacteurs CANDU construits à l’extérieur du Canada, sauf les premiers fournis à l’Inde et au Pakistan, sont des modèles CANDU 6. Chaque réacteur CANDU 6 de 700 MW évite le rejet de 5 millions de tonnes de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone) par an, soit l’équivalent des gaz à effet de serre générés par environ un million de voitures.