Chalk River

Kowarski-Halban
Lew Kowarski et Hans von Halban parvinrent à faire sortir de l’eau lourde de la France occupée par les Allemands (1942).

La participation du Canada à l’effort grandissant en recherche nucléaire est également attribuable au conflit en Europe entre les Alliés et l’Allemagne nazie. En septembre 1942, les gouvernements britannique et canadien créent un laboratoire canado-britannique conjoint à Montréal, au Québec, sous les auspices du Conseil national de recherches du Canada. Des scientifiques comme l’Anglais John Cockcroft et les physiciens français Lew Kowarski et Hans von Halban se réfugièrent au Canada, où ils travaillèrent avec des chercheurs canadiens à la conception et à la mise au point d’un réacteur nucléaire ralenti à l’eau lourde pour la production de plutonium, principal ingrédient fissile utilisé pour les bombes atomiques américaines.

En 1944, l’équipe de projet s’est installée dans des laboratoires spécialement construits à cet effet à Chalk River, en Ontario, à 200 kilomètres au nord-ouest d’Ottawa sur la rivière des Outaouais, près de la frontière du Québec. En tant que laboratoire nucléaire national du Canada, Chalk River a pris de l’expansion au cours des 60 dernières années et il emploie actuellement plus de 2 000 personnes. Il compte à son actif certaines grandes réalisations historiques que nous présentons dans les sections qui suivent.

Chalk River
Chalk River en 1942.
Chalk River
Chalk River aujourd’hui.