Réacteur ZEEP

À l’automne 1945, un prototype de petit réacteur de faible puissance (1 watt) baptisé « Pile expérimentale d’énergie zéro » ou ZEEP fut mis au point dans les laboratoires du Conseil national de recherches du Canada nouvellement aménagés à Chalk River, en Ontario. Sa construction, qui avait pour objet d’aider les chercheurs canadiens à mieux comprendre les phénomènes physiques et le comportement des matériaux dans les réactions nucléaires ralenties à l’eau lourde, a marqué une étape importante dans la participation canadienne à la recherche nucléaire. Le Canada devenait ainsi le deuxième pays du monde, après les États-Unis, à utiliser un réacteur pour maîtriser le processus de fission nucléaire.

Le réacteur ZEEP était avant tout un prototype simplifié en vue du réacteur national de recherche expérimental (NRX) plus gros et plus complexe que le CNRC envisageait de construire sur le site de Chalk River. Plus tard, ZEEP fut utilisé pour des recherches importantes sur le comportement des neutrons dans les réacteurs et comme source de données en vue de la conception d’autres réacteurs.

ZEEP
Gros plan du cœur du réacteur de recherche ZEEP (Zero Energy Experimental Pile).
ZEEP
Vue du réacteur ZEEP avant sa modernisation en 1956.
ZEEP
Le réacteur ZEEP en février 1954, et les réacteurs NRX et NRU (en construction en arrière-plan).