Réacteurs MAPLE

Pour assurer l’approvisionnement à long terme en isotopes médicaux au moyen du réacteur NRU en fin de vie, deux nouveaux réacteurs piscines de recherche de 10 MW de conception MAPLE (Multipurpose Applied Physics Lattice Experiment) sont entrés en service en 1996. Bien que ce modèle puisse être utilisé pour mettre à l’essai des combustibles et des matériaux, expérimenter des neutrons et produire des isotopes médicaux, ces deux réacteurs MAPLE (appelés par la suite « MMIR-1 » et « MMIR-2 ») ont été conçus uniquement pour la production d’isotopes médicaux.

En 1996, MDS Nordion, fournisseur mondial de produits radiopharmaceutiques ayant son siège à Ottawa, en Ontario, a conclu une entente avec Énergie atomique du Canada limitée (EACL, maintenant Laboratoires Nucléaires Canadiens) en vue de la construction de deux réacteurs MAPLE et d’une installation de traitement pour l’extraction des isotopes. Les réacteurs devaient être construits pour le compte de MDS Nordion par EACL dans les Laboratoires de Chalk River.

Le MMIR-1 a atteint la criticité (a commencé une réaction en chaîne auto-entretenue) le samedi 19 février 2000 à 2 h 53 dans les Laboratoires de Chalk River, devenant ainsi le premier réacteur du nouveau millénaire dans le monde. Pour sa part, le MMIR-2 a atteint pour la première fois la criticité le 9 octobre 2003 à 14 h 8.

Bien que des exercices de mise en service aient permis de porter à 8 MW la puissance du cœur du MMIR-2 et de mettre à l’essai nombre de ses systèmes de sûreté cruciaux, plusieurs problèmes techniques uniques en leur genre ont retardé le processus de mise en service et amené EACL et le gouvernement du Canada à abandonner le projet en mai 2008. Les raisons invoquées étaient les coûts, l’échéancier et les risques inhérents à la poursuite du projet.

MDS Nordion, Laboratoires Nucléaires Canadiens et le gouvernement du Canada étudient une nouvelle stratégie propre à garantir un approvisionnement stable à long terme de radio-isotopes médicaux. Entre-temps, la production d’isotopes médicaux se poursuit au réacteur NRU dans les Laboratoires de Chalk River.

Sources :

ans Tammemagi et David Jackson. Unlocking the Atom: The Canadian Book on Nuclear Technology. McMaster University Press, 2002.
Canadian Nuclear FAQ, Section H: Research Reactors, www.nuclearfaq.ca/cnf_sectionH.htm.
World Nuclear Association, Outline History of Nuclear Energy, www.world-nuclear.org/info/inf54.html.
World Nuclear News, www.world-nuclear-news.org.