Pénétration des rayonnements ionisants dans le corps

La façon dont les rayonnements ionisants pénètrent dans le corps dépend de leur source. Les rayons X et les rayons gamma traversent directement le corps lorsqu’il est exposé à une source de rayonnement comme un appareil radiologique. Les particules alpha et bêta ne pénètrent pas très profondément dans l’organisme, mais les matières radioactives émises par les rayonnements alpha, bêta ou gamma peuvent être introduites dans le corps humain seules ou avec d’autres matières contaminées de différentes façons :

  1. Par l’air ou mélangées à la poussière de l’air.
  2. Par l’eau où elles sont dissoutes.
  3. Par le sol en raison des engrais.
  4. Par consommation de végétaux et d’animaux contaminés.

Les matières contaminées par des radio-isotopes pénètrent dans le corps par le nez et la bouche (inhalation et ingestion), par voie oculaire et par voie percutanée en cas d’éraflure ou de coupure. Elles peuvent également être piégées sous les ongles des doigts, dans les follicules des cheveux et dans les plis ou les rides de la peau. Si la matière contaminée demeure à l’extérieur du corps, c’est‑à-dire en cas d’exposition externe uniquement, les risques pour la santé sont assez faibles. Toutefois, si elle pénètre dans le corps par ingestion ou inhalation, on parle d’exposition interne et les risques en pareil cas sont plus grands selon la quantité et le type de radio-isotopes absorbés.

x-ray
Les rayons X sont largement utilisés en imagerie médicale.

Une fois à l’intérieur du corps, le radio-isotope ionisera les cellules autour de lui, causant parfois des lésions irréparables.

Les radio-isotopes migrent dans le corps de la même façon que les isotopes inertes du même élément. Par exemple, l’iode 131 se fixe sur la glande thyroïde, qui utilise normalement de l’iode et a donc besoin d’un apport régulier pour assurer sa fonction régulatrice.

Cela est particulièrement vrai dans le cas des enfants et des jeunes adultes, dont la glande thyroïde est plus active que chez les adultes. Le strontium 90 imite le calcium et migre dans le tissu osseux. À dose suffisamment importante, cet isotope provoque le cancer et d’autres maladies.

La migration des radio-isotopes dans le corps est cependant extrêmement bénéfique pour les patients qui ont besoin d’un traitement de médecine nucléaire et d’imagerie diagnostique. Dans certains cas, des radio-isotopes de courte demi-vie et des isotopes qui peuvent facilement être expulsés du corps sont inhalés ou ingérés de façon volontaire pour un traitement médical ou des analyses