Andrei Sakharov

Andrei SakharovAndrei Sakharov (1921-1989)
Le prix Nobel de la paix 1975

Andrei Sakharov, physicien soviétique et dissident politique.

Né à Moscou, Andreï Sakharov entame à l’âge de dix-sept ans des études de physique à l’université de sa ville natale. Exempté du service militaire lors de l’invasion allemande de l’URSS, en 1941, en raison de ses qualités intellectuelles, il obtient sa licence en 1942, puis son doctorat en 1947. De 1948 à 1956, il effectue des recherches sur la fusion nucléaire et, avec Igor Tamm, Prix Nobel de physique, il collabore à la mise au point de la bombe H. En 1953, il devient membre de l’Académie des sciences de l’Union soviétique.

Après 1961, ce savant atomiste reconnu dénonce les dangers de la radioactivité et tente de persuader les autorités soviétiques de supprimer une série de tests de bombes à hydrogène en atmosphère. Il obtient un succès partiel en 1963, avec la signature du Traité international contre les essais nucléaires en atmosphère.

En 1968, Sakharov abandonne toute recherche scientifique et s’engage en faveur du désarmement et du contrôle international des armes nucléaires. Dans la foulée, et au moment même où Leonid Brejnev augmente les effectifs des goulags en s’en prenant à la dissidence, il rejoint cette dernière et lutte pour le respect des droits de l’homme en créant, en 1970, un Comité des droits de l’homme. C’est alors qu’il rencontre Elena Bonner, qui devient sa femme l’année suivante.

En 1975, le prix Nobel de la paix lui est décerné ; mais Sakharov n’est pas autorisé par le gouvernement soviétique à se rendre à Oslo pour la remise du prix. Elena Bonner le remplace et prononce le discours de réception à sa place. Sakharov n’en poursuit pas moins sa trajectoire critique et, de 1980 à 1986, il est assigné à résidence surveillée à Gorki pour avoir dénoncé l’intervention soviétique en Afghanistan. Il est finalement réhabilité en 1988 par Mikhaïl Gorbatchev.

Élu au nouveau Congrès des députés du peuple en avril 1989, Sakharov reste, jusqu’à sa mort, survenue au mois de décembre suivant, un défenseur actif des droits de l’homme et des réformes politiques et économiques.

Afin de rappeler son action en faveur des droits de l’homme, le Parlement européen décerne chaque année un prix Andreï-Sakharov.

Source :

MSN Encarta.