John Dalton

John DaltonJohn Dalton (1766-1844)

John Dalton, chimiste et physicien britannique, qui a développé la théorie atomique sur laquelle fut fondée la science physique moderne.

Dalton naît à Eaglesfield, dans le Cumberland (aujourd’hui Cumbria). Il étudie d’abord avec son père, un tisserand, puis à l’école de sa ville natale, où il commence à enseigner à l’âge de douze ans. En 1781, il se rend à Kendal, où il dirige une école avec son cousin et son frère aîné. Il s’installe définitivement à Manchester en 1793, où il sera d’abord professeur au nouveau collège, puis précepteur.

Dalton commence, en 1787, une série d’observations météorologiques qu’il poursuivra pendant cinquante-sept ans, accumulant quelque deux cent mille observations et mesures dans la région de Manchester. Son intérêt pour la météorologie le conduit à étudier différents phénomènes, ainsi que les instruments utilisés pour les mesurer. Il est le premier à prouver la validité de l’idée selon laquelle la pluie a pour cause une baisse de température, et non un changement de la pression atmosphérique.

Ses premiers travaux, Observations et essais météorologiques (1793), ne suscitent que peu d’intérêt. En 1794, il présente, devant la société philosophique et littéraire de Manchester, un article donnant la première description du daltonisme, maladie dont il souffre lui-même.

En 1803, il propose pour la première fois sa théorie selon laquelle la matière est composée d’atomes de masses différentes qui se combinent selon des proportions simples. Cette théorie — qui sera sa plus importante contribution à la science — est la pierre angulaire de la chimie moderne.

En 1808 paraît Un nouveau système de philosophie chimique. Dans ce livre, Dalton dresse la liste des masses atomiques d’un certain nombre d’éléments rapportés à la masse de l’hydrogène. Tout en n’étant pas entièrement correctes, ses masses forment la base de la table périodique moderne des éléments. Dalton est arrivé à sa théorie atomique par une étude des propriétés physiques de l’air atmosphérique et des autres gaz. Au cours de ses recherches, il découvre la loi des pressions partielles des mélanges gazeux (loi de Dalton), selon laquelle la pression totale exercée par un mélange de gaz est égale à la somme des pressions individuelles qu’exercerait chacun des gaz s’il occupait seul le volume entier.

En 1804 et 1809, Dalton est invité à enseigner à Londres, puis, en 1822, il devient membre de la Royal Society. En 1826, il reçoit la médaille d’or de la société. En 1830, Dalton devient l’un des huit associés étrangers de l’Académie française des sciences.

Source :

MSN Encarta.