Americium

Numéro atomique : 95 Rayon atomique : 244 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Am Point de fusion : 1176 °C
Masse atomique : 243 Point d’ébullition : 2011 °C
Configuration d’électron :
[Rn] 7s5f7
États d’oxydation : 6, 5, 4, 3, 0

C’est une équipe de recherche de Chicago qui a découvert le 95e élément du tableau périodique, peu avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale, d’où le nom d’ « américium ».

Americium
Americium.

L’américium est un métal radioactif qui émet environ trois fois plus de rayonnement alpha que le radium, c’est pourquoi on se sert d’un de ses isotopes, l’américium-241, comme source de radioactivité portative pour effectuer des gammagraphies. On utilise aussi cet élément pour la recherche en cristallographie et la production de neutrons.

Bien qu’on voie rarement ces applications dans la vie courante, l’américium est plus près de nous qu’on l’imagine. En effet, bon nombre de détecteurs de fumée dans les habitations et d’autres types de bâtiments en Amérique du Nord emploient l’américium comme source d’ionisation afin de déceler les débuts d’incendie. Le rayonnement alpha émis par l’américium ionise les molécules qui, en temps normal, ne sont pas présentes dans l’air, déclenchant ainsi l’alarme. Il y a si peu d’américium dans les détecteurs de fumée qu’on l’estime non dangereux malgré sa radioactivité.