Baryum

Numéro atomique : 56 Rayon atomique : 268 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Ba Point de fusion : 727 °C
Masse atomique : 137,34 Point d’ébullition : 1897 °C
Configuration d’électron :
[Xe] 6s2
États d’oxydation : 2
Sir Humphry Davy
Sir Humphry Davy a découvert le baryum en 1808.

Cinquante-sixième élément du tableau périodique, le baryum a été découvert par Sir Humphrey Davy en 1808. Les minéraux qui contiennent cet élément sont très lourds, d’où le nom de « spath pesant » qu’on leur donne souvent.

Les peroxyde, chlorure, sulfate, carbonate, nitrate et chlorate de baryum valent la peine d’être mentionnés, car ils ont maints usages. Ainsi, on retrouve du sulfate de baryum dans les peintures; le carbonate de baryum entre dans les raticides, alors que le nitrate et le chlorate de baryum sont utilisés en pyrotechnie pour obtenir des teintes vertes.

Barium
Baryum.

Les composés solubles du baryum sont dangereux pour le coeur. En stimulant les fibres musculaires, les ions de baryum peuvent en effet entraîner une fibrillation ventriculaire, c’est-à-dire empêcher le coeur de pomper le sang. Quelques composés insolubles, en revanche, présentent une grande utilité. Le sulfate de baryum, notamment, sert de milieu contrastant en radiographie, pour le diagnostic des troubles gastro-intestinaux. Le cancer du côlon figurant au troisième rang des cancers les plus mortels en Amérique du Nord, les chercheurs ont redoublé d’efforts pour mettre au point de nouveaux outils qui serviront à le dépister.

Barium - spark plug wire
Le baryum est souvent utilisé dans les alliages baryum-nickel pour le fil des bougies d’allumage.

Le Conseil national de recherches Canada (CNRC) reste à l’avant-garde des travaux de pointe dans le domaine des technologies de tests diagnostiques. En 2001, l’Institut du biodiagnostic du CNRC a d’ailleurs découvert un test non invasif qui, croit-on, permettrait de diagnostiquer le cancer du côlon avec un taux d’exactitude de 95 %. La spectroscopie par résonance magnétique permet de relever les « empreintes digitales » biochimiques dans l’organisme en utilisant les ondes radioélectriques pour analyser les propriétés chimiques des selles. Tout écart par rapport à l’empreinte normale indiquerait la présence d’une tumeur. Ce test, d’une très grande précision, permet non seulement de détecter le cancer du côlon, mais aussi les îlots de croissance précancéreux.

Autres applications

  • On se sert du sulfate de baryum comme liquide de forage pour chercher les gisements de gaz naturel et de pétrole.
  • Certains détergents pour huiles lubrifiantes contiennent du peroxyde de baryum.