Cobalt

Numéro atomique : 27 Rayon atomique : 192 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Co Point de fusion : 1495 °C
Masse atomique : 58,93 Point d’ébullition : 2927 °C
Configuration d’électron :
[Ar] 4s3d7
États d’oxydation : 3, 2
Cobalt
Cobalt.

Le cobalt est un métal ferromagnétique très dur, de couleur bleu argent. Largement répandu sur Terre, il abonde aussi dans les météorites. Bon nombre de sels de cobalt entrent dans la fabrication du verre, de la porcelaine, de la poterie et des tuiles à cause du magnifique bleu intense qu’ils leur confèrent. D’autres composés servent de pigment dans la peinture.

Les alliages de fer ou de nickel et de cobalt possèdent d’excellentes propriétés magnétiques, c’est pourquoi les constructeurs industriels s’en servent pour fabriquer maints types de moteurs à réaction et de turbines à gaz.

Cobalt - glass
Depuis des siècles, on utilise des sels de cobalt pour donner une couleur bleu brillant permanente à la porcelaine, au verre, à la poterie, aux carreaux et aux émaux.

De petites quantités de sels de cobalt sont essentiels à la vie humaine et animale. En effet, le cobalt entre dans la composition de la cobalamine, élément nutritif aussi connu sous le nom de vitamine B12, qui prévient l’anémie pernicieuse. Une carence en cobalt entraîne la fatigue, une perte d’appétit et de poids, voire des changements neurologiques comme l’engourdissement ou le picotement des mains et des pieds.

Cobalt - sheep
Un supplément de cobalt est essentiel dans l’alimentation des moutons pour prévenir l’ataxie enzootique et améliorer la qualité de la laine.

En 1951, le cobalt-60, un radio-isotope artificiel, a été pour la première fois utilisé afin de soigner le cancer. Le Conseil national de recherches Canada (CNRC) avait fourni les principales données expérimentales nécessaires à son usage à l’époque. Cette nouvelle thérapie a révolutionné le traitement des tumeurs profondément enfouies dans l’organisme, là où les anciennes radiothérapies n’avaient donné aucun résultat. Plus de sept millions de personnes dans le monde ont déjà été soignées au cobalt-60. De nos jours, le Canada produit environ 85 % de cet isotope, et l’Institut des étalons nationaux de mesure du CNRC veille au maintien des normes de radioprotection au pays.