Copernicium

Numéro atomique : 112 Rayon atomique :
Symbole atomique : Cn Point de fusion :
Masse atomique : 285 Point d’ébullition :
Configuration d’électron : États d’oxydation :
Copernicium - Copernicus
Le copernicium doit son nom à l’astronome Nicolas Copernic.

Cet élément synthétique (no 112 du tableau périodique) vient de la fusion du plomb et du zinc. Des chercheurs allemands en ont obtenu un atome après avoir bombardé une cible en plomb, durant de nombreuses semaines, avec plusieurs milliards d’atomes de zinc. La fusion des deux éléments, survenue le 9 février 1996, a ravivé l’enthousiasme des scientifiques qui espèrent s’aventurer toujours plus loin dans le monde des atomes super-lourds.

Peu d’atomes de copernicium ont pu être synthétisés, car il suffit d’une fraction de millième de seconde à cet élément pour se désintégrer en émettant des particules alpha – au déplacement aussi rapide que celles de l’hélium – et se transformer en darmstadtium (élément no 110). Celui-ci finit lui-même par se dissocier en fermium (100e élément du tableau) après avoir donné du hassium (108e élément).