Francium

Numéro atomique : 87 Rayon atomique : 348 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Fr Point de fusion : 27 °C
Masse atomique : 223 Point d’ébullition : 677 °C
Configuration d’électron :
[Rn] 7s1
États d’oxydation : 1
Marguerite Catherine Perey
Marguerite Catherine Perey a découvert le francium en 1939.

Le plus lourd des métaux alcalins, le francium a une vie très brève en raison de son intense radioactivité. Sur les 30 isotopes connus, le Fr-223 est celui qui a la plus longue demi-vie, soit 22 minutes. Noyau issu de l’actinium-227, le Fr-223 est le seul isotope de francium présent dans la nature. Bien qu’on le retrouve en petite quantité dans le minerai d’uranium, le Fr-223 provient surtout du radium des réacteurs nucléaires.

À l’heure actuelle, la désintégration relativement rapide du francium en empêche toute application industrielle. Toutefois, des scientifiques travaillant dans des laboratoires de recherche nucléaire tentent de voir ce qu’on pourrait en faire. Le francium étant membre du groupe des métaux alcalins, on pense que ses propriétés se rapprochent de celles du césium, l’élément qui alimente l’horloge atomique du Conseil national de recherches Canada (CNRC).