Germanium

Numéro atomique : 32 Rayon atomique : 211 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Ge Point de fusion : 938,25 °C
Masse atomique : 72,64 Point d’ébullition : 2833 °C
Configuration d’électron :
[Ar] 4s3d10 4p2
États d’oxydation : 4, 2
Clemens Winkler
Clemens Winkler a découvert le germanium en 1886.

Le 32e élément du tableau périodique a été nommé germanium en hommage à l’Allemagne (en latin Germania ), à qui l’on doit la découverte et l’isolement de maints éléments. Bien qu’assez rare, on retrouve le germanium dans certains types de charbon, ce qui signifie que nous n’en manquerons pour plusieurs années.

Purifié à l’extrême, le germanium est une substance cristalline et cassante d’un gris blanchâtre. Le germanium pur et son oxyde jouent un grand rôle dans l’industrie du verre, car ils laissent passer les rayons infrarouges et ont un très fort indice de réfraction. Le verre contenant du germanium sert à fabriquer des objectifs grand angle pour les appareils photo, des objectifs de microscopes, des spectroscopes à infrarouge et d’autres instruments d’optique.

Germanium
Germanium.

En métallurgie, on utilise le germanium pour accroître la ductilité du béryllium, par exemple, ou pour rendre le cuivre plus résistant aux composés chimiques.

Germanium - semiconductors
Le germanium est principalement utilisé dans les semi-conducteurs en électronique.

Si de nos jours les chercheurs s’intéressent de plus en plus au gallium, le germanium garde d’importantes applications dans l’industrie des semi-conducteurs. Ainsi, il entre dans la fabrication de pièces électroniques comme les diodes, les transistors, ainsi que les détecteurs optiques et thermiques.