Iridium

Numéro atomique : 77 Rayon atomique : 202 pm
Symbole atomique : Ir Point de fusion : 2446 °C
Masse atomique : 192,2 Point d’ébullition : 4428 °C
Configuration d’électron :
[Xe] 6s4f14 5d7
États d’oxydation : 3, 4
Smithson Tennant
Smithson Tennant a découvert l’iridium en 1803.
Iridium
Iridium.

L’iridium figure parmi les éléments les plus rares sur la Terre. Lorsqu’on a découvert de grandes concentrations de cet élément dans diverses régions du monde, notamment sur la côte du Mexique, les géologues y ont vu une preuve du phénomène à l’origine de la disparition des dinosaures, à la fin du Crétacé. En effet, une fine couche contenant de l’iridium sépare les strates géologiques de l’ère Tertiaire et celles du Crétacé. Or, comme l’iridium se rencontre couramment dans les astéroïdes et les comètes, on croit que c’est un météorite qui, en heurtant la Terre, a amené l’extinction des grands sauriens.

L’iridium tire son nom du latin iris qui signifie arc-en-ciel, ses sels étant nettement colorés. Ce métal dur et cassant résiste très bien à la corrosion.

Iridium - binoculars
Une couche d’iridium sur le verre optique réduit l’éblouissement et améliore la transparence dans certaines conditions d’éclairage.

L’iridium se retrouve associé au platine, et on se sert de ces deux éléments pour produire de durs alliages résistant à la chaleur. On combine également ces deux métaux pour faire des bornes électriques comme les bougies des automobiles. Autrefois, on se servait d’un alliage d’iridium et de platine comme mètre-étalon. De nos jours, le Conseil national de recherches Canada (CNRC) maintient l’étalon de longueur au Canada. Pour l’instant, le CNRC a choisi comme étalon la raie spectrale d’un laser à héliumnéon réglé pour frapper la raie d’absorbtion d’une molécule d’iode.