Krypton

Numéro atomique : 36 Rayon atomique : 202 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Kr Point de fusion : -157,38 °C
Masse atomique : 83,8 Point d’ébullition : -153,22 °C
Configuration d’électron :
[Ar] 4s3d10 4p6
États d’oxydation :
Krypton
Krypton.

Le nom de cet élément vient du grec kryptos, qui signifie caché, car il s’agit d’un des gaz les plus rares dans l’atmosphère terrestre. Incolore et inodore, le krypton ne réagit qu’avec le fluor.

En 1960, on décidait de remplacer la règle en alliage de platineiridium qui avait servi jusqu’alors d’étalon au mètre, unité de mesure fondamentale de la longueur, par la longueur d’onde de la vive raie rouge orangé du spectre du krypton dans le vide. Depuis 1983 cependant, le mètre étalon a évolué et s’appuie désormais sur d’autres longueurs d’onde de la lumière, obtenues par des lasers dont la fréquence repose sur la définition de la seconde. Au Canada, le maintien de l’étalon de longueur a été confié à l’Institut des étalons nationaux de mesure du Conseil national de recherches Canada (CNRC). Pour l’instant, le CNRC a choisi comme étalon la raie spectrale d’un laser à héliumnéon réglé pour frapper la raie d’absorption d’une molécule d’iode, plutôt que la lumière produite par l’excitation du krypton.

Krypton - flashlight
Le krypton entre dans la fabrication des ampoules pour lampe de poche.

Beaucoup d’ampoules à fluorescence sont remplies de krypton et d’argon à faible pression. Ce mélange gazeux donne une lumière plus intense et contribue à accroître le rendement de l’ampoule. On se sert aussi du krypton dans le flash utilisé pour la photographie à grande vitesse.

Ce gaz n’est pas toxique, mais il pourrait conduire à l’asphyxie en privant l’organisme d’oxygène.

Autres applications

  • Le krypton entre parfois dans la fabrication des lasers à ultraviolets.
  • En médecine, on s’en sert à l’occasion pour bloquer les rayons X ou comme anesthésique.