Mercure

Numéro atomique : 80 Rayon atomique : 209 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Hg Point de fusion : -38,83 °C
Masse atomique : 200,5 Point d’ébullition : 356,73 °C
Configuration d’électron :
[Xe] 6s4f14 5d10
États d’oxydation : 2, 1
Mercury
Mercure.

Le 80e élément du tableau périodique doit son nom à la planète Mercure, mais son symbole Hg vient du latin hydragyrum signifiant argent liquide. Aussi connu sous le nom de « vif argent », le mercure est liquide à la température ambiante, d’où son utilité dans les baromètres et les thermomètres.

Ce métal liquide trouve aussi application dans l’industrie de l’électronique en raison de sa stabilité, de sa conductivité électrique et de sa forte densité. En effet, il s’agit là de propriétés extrêmement importantes pour un fonctionnement optimal des appareils électriques et des dispositifs de commande.

Mercury - thermometer
Le mercure est très utilisé en laboratoire pour fabriquer des thermomètres.

Fait curieux, le chlorure de mercure est l’un des plus anciens antiseptiques connus, qui servait à soigner les infections. Le mercure pourrait toutefois poser un sérieux risque pour la santé et on l’a associé à la nervosité et à l’irritabilité. C’est la raison pour laquelle son usage commercial est désormais interdit en Amérique du Nord, où seules les applications industrielles subsistent.

L’Institut des étalons nationaux de mesure du Conseil national de recherches Canada (CNRC) a récemment mis au point une technologie pour identifier les composés organométalliques, notamment le mercure. Cette technologie facilitera le dépistage de tels polluants dans l’air, le sol et l’eau contaminés et accroîtra la fiabilité des analyses chimiques.

Autres applications

  • Certaines institutions utilisent des lampes à vapeur de mercure pour leur éclairage.
  • Le fulminate de mercure sert de détonateur dans les explosifs.