Praséodyme

Numéro atomique : 59 Rayon atomique : 239 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Pr Point de fusion : 931 °C
Masse atomique : 140,9 Point d’ébullition : 3520 °C
Configuration d’électron :
[Xe] 6s4f3
États d’oxydation : 3
Carl F. Auer von Welsbach
Carl F. Auer von Welsbach a découvert le praséodyme en 1885.

Bien que dérivé du grec prasios didymos qui signifie « jumeau vert », le nom praséodyme n’est nullement lié à la couleur de cet élément, car le praséodyme est un métal argenté.

Praseodymium - enamel
Les sels de praséodyme sont utilisés pour colorer le verre et l’émail.

Il n’existe aucune application répandue du praséodyme ou de ses sels. Cet élément mou et malléable est un mischmétal qui sert à la fabrication de la pierre à briquet. Cet élément est également un matériau de base des lampes à arc de carbone, utiles dans l’industrie cinématographique, et on le retrouve parfois dans les aimants permanents.

L’industrie du verre l’utilise pour produire différents objets, dont les lunettes de soudeur. Mélangés à certains matériaux, les sels de praséodyme donnent au verre une couleur jaune vif.

Praseodymium - cigarette lighter
Les briquets renferment environ 5 % de praséodyme métallique.

Autres applications

  • Le praséodyme entre dans la fabrication de certains lasers et de composantes électroniques et thermoélectriques.
  • Le praséodyme sert de catalyseur dans l’industrie métallurgique.