Radium

Numéro atomique : 88 Rayon atomique : 283 pm (Van der Waals)
Symbole atomique : Ra Point de fusion : 700 °C
Masse atomique : 226 Point d’ébullition : 1737 °C
Configuration d’électron :
[Rn] 7s2
États d’oxydation : 2
Marie Curie
Marie Curie a découvert le radium en 1898.

Dernier élément de la famille des alcalino-terreux, le radium est un métal mou, de couleur argentée, qu’on retrouve à l’état naturel dans les minerais d’uranium. À masse égale, le radium est un million de fois plus radioactif que l’uranium. Cet élément est relativement abondant, compte tenu de sa radioactivité. Ainsi, à certains endroits, on estime qu’il y a un gramme de radium par kilomètre carré, sur une épaisseur de 40 centimètres de sol.

Depuis sa découverte à la fin du XIXe siècle, le radium a laissé sa marque dans l’industrie en raison de sa particularité de luire dans le noir. Naguère, on s’en servait couramment pour fabriquer de la peinture luminescente et de l’encre fluorescente, deux produits faits d’un mélange de radium et d’un composé semblable au phosphore. Le phénomène de luminescence est attribuable aux particules alpha émises par le radium, des particules très rapides ressemblant à celles de l’hélium.

Radium
Radium.

Le radium a des propriétés similaires au calcium puisqu’il appartient au même groupe. À l’instar de cet élément, il s’accumule dans les tissus osseux, mais il a un effet néfaste sur l’organisme, car il perturbe la formation des globules rouges dans la moelle osseuse. À la limite, l’inhalation ou l’injection continue de radium, ou l’exposition continue à celui-ci, peuvent entraîner le cancer ou d’autres maladies.

Radium - dials
Le radium a été utilisé dans la fabrication de peintures luminescentes.

Durant la première moitié du XXe siècle, on soignait le cancer en insérant des aiguilles de radium dans le corps pour laisser agir la radioactivité. Cet élément a maintenant été remplacé par le cobalt-60 en raison des risques associés à cette technique, et le Conseil national de recherches Canada (CNRC) a établi des normes. De nos jours, on combine le radium à du béryllium pour fabriquer de petites sources de neutrons dont l’Institut des étalons nationaux de mesure du CNRC se sert pour étalonner les radiamètres à neutrons.