Seaborgium

Numéro atomique : 106 Rayon atomique :
Symbole atomique : Sg Point de fusion :
Masse atomique : 271 Point d’ébullition :
Configuration d’électron :
[Rn] 7s5f14 6d4
États d’oxydation :
Glenn Seaborg
Le seaborgium doit son nom à Glenn Seaborg.

Cet élément synthétique, le 106e du tableau périodique, doit son nom à Glenn T. Seaborg, célèbre chimiste américain récipiendaire du prix Nobel. Ce sont des chercheurs aux États-Unis qui ont découvert le seaborgium en 1974.

Les propriétés chimiques du seaborgium ressemblent à celles du tungstène. Cependant, cet élément n’a actuellement aucune application, outre la recherche, en raison de sa forte radioactivité. L’instabilité de ce métal empêche la création de plus de quelques atomes à la fois, mais si on arrivait à en produire une quantité suffisante au même endroit, il poserait un danger en raison des rayonnements qu’il émet.